Notre histoire

Notre histoire

Il y’a quelques années seulement que l’ONG SOS Villages d’Enfants s’est installée au Burkina Faso. En effet, c’est en 1993 que les autorités de notre pays ont sollicité de SOS Villages d’Enfants International, la réalisation d’un Village d’Enfants SOS au profit de nombreux enfants démunis du pays.

Acquise à la cause de l’enfance en difficulté dans le monde entier, les responsables de SOS Villages d’Enfants International ont donné une suite favorable à cette requête. S’en est suivi la signature d’un Accord gouvernemental entre SOS Villages d’Enfants International et le Gouvernement du Burkina Faso en juillet 1993, consacrant ainsi un début de fructueuse coopération entre les deux parties. C’est à « l’Association Française Villages d’Enfants dans le monde » qu’a été confiée la réalisation de ce premier Village d’Enfants à Ouagadougou dans le quartier Polesgo juste au-delà de la zone industrielle de Kossodo.
En collaboration avec le Ministère de l’Action Sociale, Ministère de tutelle, les premières Mères et Tantes SOS furent recrutées en Janvier – Févier 1997 et formées dans le VESOS de Kara au Togo pendant trois mois.
En avril 1997, les concessions familiales s’ouvrent les unes après les autres et accueillaient les enfants en détresse.
Les enquêtes sociales se poursuivent et un an après (1998), le VESOS affiche complet avec des enfants âgés de 3 mois à 12-15 ans. On dénombre alors 128 enfants répartis entre 12 maisons familiales, 12 Mères SOS et 7 Tantes SOS.
Une école primaire de six classes et un jardin d’enfants SOS s’ouvrent au sein du Village d’Enfants SOS pour offrir un cadre d’instruction et de formation de qualité en priorité aux enfants SOS et ceux de l’environnement immédiat du Village. De même, une infirmerie permet une prise en charge médicale des enfants SOS, du personnel. Ces prestations profitent également à la population de l’environnement immédiat du VESOS.
Dans le souci d’assurer une formation complète aux enfants SOS, des activités socio-éducatives sont introduites au VESOS. Ce sont entre autres : le tissage de chaises, la teinture, la coiffure, la menuiserie, la couture et la fabrique de marmites. Le VESOS de Ouaga, 1er VESOS du Burkina a été inauguré le 22 avril 1999.
Quelques années après l’ouverture du Village d’Enfants de Ouagadougou et percevant l’intérêt d’une telle institution, les autorités du Burkina ont émis le souhait de la création d’un autre Village d’Enfants.
Ainsi, lors d’une rencontre entre le Secrétaire Général de SOS Villages d’Enfants International, monsieur Richard Pichler et le Ministre de l’Action Sociale, Madame Bana Ouandaogo le 27 novembre 1998 au Village d’Enfants SOS de Ouagadougou, le Ministre a vivement souhaité la réalisation d’un deuxième Village d’Enfants SOS à Bobo-Dioulasso pour selon elle, contribuer à résorber la situation difficile des enfants de cette région.
Le 13 novembre 1999, lors de l’inauguration du Village d’Enfants SOS de Ouagadougou,
Monsieur Nayagtiboumbou Congo KABORE, alors ministre de l’action sociale a également sollicité auprès du Directeur Régional de SOS Villages d’Enfants International, Monsieur Rachel BOURGET et du président de l’Association SOS villages d’enfants de France, Monsieur Pierre PASCAL, la construction d’un Village d’Enfants SOS dans la région de Bobo-Dioulasso.
Le 1er février 2001, Maître Gilbert OUEDRAOGO, alors Ministre de l’Action Sociale, a adressé une lettre au Directeur Régional de SOS Villages d’Enfants International, lui demandant la réalisation d’un Village d’Enfants SOS dans la région de Bobo-Dioulasso.
Sollicitée par SOS Villages d’Enfants International, la commune de Dafra a attribué un terrain d’une superficie de 10 hectares pour la construction du Village d’Enfants SOS de Bobo-Dioulasso.
SOS Villages d’Enfants International a été favorable à toutes ces sollicitations et le Village d’Enfants SOS de Bobo-Dioulasso a donc ouvert ses portes le 16 mars 2004. Il compte 12 concessions familiales avec 12 Mères, 7 Tantes et 119 enfants.

A l’intérieur du Village d’Enfants, est réalisé un jardin d’enfants d’une capacité d’accueil de 180 enfants ouvert depuis octobre 2003 et accueillant les enfants du Village d’enfants et ceux démunis de l’environnement immédiat du Village d’Enfants.
En vue d’assurer aux enfants une éducation de qualité, une école SOS Hermann Gmeiner a été construite à proximité du Village d’Enfants SOS et comprend un cycle primaire de 12 classes du CP1 au CM2 (classes doublées), et un cycle secondaire de 8 classes de la 6ème à la 3ème (classes doublées).
Pour permettre aux enfants d’évoluer convenablement au sein de l’Institution, une Cellule d’Encadrement des Jeunes (CEJ) a été créée et accueille aujourd’hui 87 jeunes dont 35 filles et 52 garçons qui poursuivent leur cursus dans les lycées ou sont inscrits dans des centres de formation où ils s’initient à un métier. 60 jeunes ont déjà pris leur indépendance.
Ensuite, les programmes de Renforcement de la Famille (RF) ont été implantés et visent à empêcher que les enfants perdent la prise en charge de leur famille. Nous permettons aux familles de renforcer leurs capacités pour protéger, pendre soin de leurs enfants et renforcer les réseaux de soutien pour les enfants vulnérables et leurs familles au sein de la communauté. Ainsi, le RF de Bobo a été lancé depuis 2007 et celui de Ouagadougou depuis janvier 2010